Émigration clandestine : 12 migrants de la commune de Bassoul périssent en mer

Émigration clandestine : 12 migrants de la commune de Bassoul périssent en mer

Bassoul : Entre le 2 et le 25 octobre 2023, une douzaine de migrants ont tragiquement perdu la vie en mer. Ces migrants, dont la majorité est originaire des îles du Saloum, se dirigeaient vers l’Espagne à bord d’une pirogue qui avait quitté le Sénégal depuis Kafountine en Casamance.

Parmi les victimes, huit (8) provenaient de l’île de Bassoul, tandis que les quatre (4) autres venaient de l’île voisine de Diogane. Parmi ces malheureux, figuraient deux (2) jeunes mariés qui avaient laissé leur femme au village, ainsi qu’une femme mariée tenant son enfant dans les bras, se rendant rejoindre son mari en Espagne, selon nos sources. Au total, ce sont 12 individus originaires de la commune de Bassoul qui ont péri dans cette tragique odyssée.

L’horreur a débuté dans la nuit du 24 au 25 octobre 2023, lorsqu’une personne à bord de la pirogue a contacté son père pour l’informer que l’embarcation avait accosté à Dakhla, au Maroc. Le périple s’était brusquement interrompu dès le 6e jour, en raison d’une panne de carburant et d’une rupture de ravitaillement en nourriture. Ces migrants ont ainsi enduré plus de vingt jours sans eau ni nourriture. Face à cette situation insoutenable, certains d’entre eux ont été contraints de boire de l’eau de mer, ce qui a conduit au drame.

Au total, 12 personnes originaires de la commune de Bassoul ont péri en mer lors de cette odyssée qui s’est achevée à Dakhla, au Maroc. Par ailleurs, nous avons appris que le maire de Bassoul, Ibrahima Ndong, s’est rendu à Dakhla pour s’enquérir de la situation des survivants.

Fatick24.net

Avatar de Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *